DE BLOIS A MONTLOUIS

 

Réveil sous la pluie – on a l’habitude ! – et petit déjeuner toujours offert par Jean-Louis et Véronique. Nous avons tous rendez-vous avec Martin au pont Jacques Gabriel de Blois. On l’attendra un moment, il ne viendra pas et on ne sait pas pourquoi, nous espérons simplement qu’il ne s’est pas perdu…

Gilles a repris une bonne partie de notre matériel dans sa voiture, c’est une vraie chance de pouvoir rouler « léger », il nous accompagne à vélo en faisant des allers retours régulier de sa voiture à nous jusqu’à Montlouis !

Nous roulons tantôt sur les bords de la Loire,  sur les « levées » (les digues destinées à arrêter ses crues) tantôt sur les  hauteurs voisines où nous traversons des villages de caractère. Nous reprenons une belle averse ce qui nous amène à faire halte sous le porche d’une petite église. Un couple de marcheurs vient nous y retrouver, nous partageons quelques madeleines et échangeons sur le projet.

En redescendant vers la Loire, nous retrouvons le soleil et traversons des forêts remarquables. Tous les parfums sont dans l’air, en particulier l’odeur des tilleuls qui nous embaume plusieurs fois par jour quand nous approchons des zones habitées. Chaque céréale a son parfum et l’odeur même de la terre varie selon les lieux et les arrosages. Le chant des oiseaux nous accompagne continuellement…

Les coquelicots qui parsèment certains champs de blé au point d’en couvrir de vastes espaces rouge nous font penser que les traitements par herbicides doivent être plus légers que dans l’Est et le Sud Ouest. Nous continuons à nous émerveiller devant ces espaces plein de poésie…

Il faut accélérer, nous avons rendez-vous à Amboise avec les hôtes du soir. Nous sommes au rendez-vous devant l’office de tourisme.

C’est comme un happening, les uns arrivent après les autres, en train, en vélo, avec remorque et surtout avec le signe qui ne fait aucun doute !

Grand moment d’émotion au départ de la caravane, cette fois, elle est devenue réalité.

Nous prenons des côtes qui nous font pénétrer dans le vignoble de Montlouis. On nous explique qu’un gros travail a été fait localement et que ce vin a monté en qualité et en renommée. Nous en aurons la preuve à l’arrivée !

Dernier arrêt pour contempler un point de la ville et nous filons vers la mairie pour rencontrer la journaliste. Un grand goûter nous attend. Interview, restauration, et nous repartons vers la salle de projection.

Les militants de Peuples Solidaires sont présents. Ils ont apporté une partie du repas que nous engloutissons rapidement et c’est la projection.

Le film est prenant, il laisse souvent les participants sans voix, la plupart d’entre eux n’en imaginaient pas l’ampleur. Le débat est riche et animé. On se couche tard…

 

Par défaut

Une réflexion sur “DE BLOIS A MONTLOUIS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s